Objectifs professionnels

  • Comprendre le fonctionnement global de la communication et du langage.
  • Identifier les différentes causes pouvant perturber la communication dans le cas de l’AVC.
  • Mieux appréhender les outils naturels permettant de faciliter la communication face à la personne
    ayant été victime d’un AVC.
  • Améliorer la compréhension mutuelle entre le soignant et la personne ayant été victime d’un AVC.

Public concerné et prérequis

  • Professionnels prenant en soin des personnes ayant eu un AVC.

Contenu pédagogique

  • Les fondements de la communication et du langage :
    • Le flux entre émetteur et récepteur.
    • Le langage est un code.
    • Communication non verbale.
    • Bases neurales du langage.
  • Les causes de perturbation de la communication chez le patient ayant subi un AVC :
    • L’aphasie.
    • La dysarthrie.
    • La paralysie faciale.
    • L’hémiplégie.
    • Les troubles cognitifs.
  • Améliorer ses capacités de communication avec la personne victime d’AVC :
    • Adopter la posture de l’interlocuteur facilitateur.
    • Les aides à la communication : traduire les besoins essentiels, exprimer les douleurs et les émotions.
    • Présentation des outils : échelles, code oui/non, carnets et planches de communication, tablettes tactiles.
    • Faire évoluer l’aide apportée.
  • Mise en situation, cas clinique, réflexion à partir de vidéo.

Intervenant

  • Orthophoniste en centre de rééducation.
  • Intra et intra-inter
  • Durée Conseillée : 1 à 2 Jours